Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/4/d455463703/htdocs/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Séries TV Archives - Page 2 sur 2 - Esperluette
Browsing Category

Séries TV

La recette de Breaking Bad

19 février 2014
Breaking Bad

Cinq ingrédients de réussite.

A tous ceux qui se sont braqués devant le phénomène Breaking Bad, refusant de s’y plier, ou aux autres qui sont passés à côté parce qu’ils étaient partis en voyage -depuis un bail- sur une autre galaxie… Voici les cinq ingrédients qui devraient vous convaincre une bonne fois pour toute de suivre les aventures de Walter White. Car voyez vous, j’étais moi même restée sur mes gardes malgré les encouragements plus qu’explicites de mon entourage. J’avais boudé jusqu’ici le phénomène. Quelle patate. Aujourd’hui, après m’être englouti les cinq saisons en un temps record, je le clame haut et fort : j’étais vraiment passée à côté de quelque chose de démentiel ! Continue Reading…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Grey’s Anatomy, la 200ème !

4 octobre 2013
Grey's Anatomy

Scalpel ! Incision ! Bienvenue au 200ème épisode !


Et oui, la diffusion du 10 octobre signera pas moins de 200 épisodes pour la série en blouse bleue, Grey’s Anatomy. Le bébé a grandit, il pèse maintenant son petit poids, 10 saisons tout de même… Et toujours cette question qui me guette : mais pourquoi, nom d’une biquette en calot, je reste toujours accrochée à la vie du Seattle Grace Hospital (devenu le Grey Sloan Memorial Hospital)? Restons concentrée et lucide, le rythme et la facilité pour Shonda Rimes et son équipe à nous entraîner dans des mélopées dramatiques n’y sont pas pour rien. Accusons même les acteurs, franchement bons, de nous contaminer dans cette addiction… Il faut en effet admirer l’étonnante évolution des personnages, pourtant en vase clos, des intrigues qui les lient & des initiatives bienvenues du scénario pour amener chaque saison de nouveaux acteurs. Une série fraîche & dynamique en sorte. Pas étonnant qu’elle perdure. Et qu’elle m’ait convaincue de suivre la vie d’un hôpital, avec pourtant seringues, scalpels et intestins à l’air, entendons nous bien…

La saison 10 vient d’ouvrir ses portes avec trois épisodes pleins de promesses pour le futur de cette saison. Meredith et Derek à nouveau parents, un hôpital toujours sur la sellette au niveau des budgets ce qui augure des tensions entre Dr Hunt et Dr Avery…, une relation toujours aussi difficile pour Cristina & Owen, et ne parlons même pas de Callie et Arizona dont je déplore toujours autant la tempête qui a éclaté dans leur couple… Pour ce 200ème épisode, le Grey Sloan Memorial Hospital organisera un gala de charité pour pallier au déficit du budget, encore plus dans le rouge depuis la catastrophe de la tempête qui a frappé Seattle.

Mes envies pour les épisodes à venir ? Que callie & Arizona se réconcilient et redeviennent les boute-en-train qu’elles sont. Que Karev prenne de l’ampleur dans les intrigues et surtout, surtout que Cristina, alias Sandra Oh, reste. En dépit de ses déclarations… Parce que Grey’s Anatomy sans Cristina Yang, et bien c’est un peu comme une opération sans sang, un calot sans décorations, une fin d’épisode sans larmichette au coin de l’oeil…

 

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy

 

 

 

Photos tirées des comptes Twitter des acteurs :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dexter (Spoiler)

1 octobre 2013
Dexter

Après une fin en eau de boudin, réconfortons nous avec un carnet de souvenirs par Jennifer Carpenter. 


Après sept saisons magnifiques, pourquoi la huitième entraîne Dexter dans les méandres insondables du flop scénaristique ? Jusque là, Dexter avait été surprenant. Fort et malin. Vicieux et malsain. Et pourtant si attachant. J’ai aimé le voir s’embourber dans des affaires insensées, j’ai frémi à l’idée qu’il puisse y rester & soufflé, parfois très fort, jusqu’au dénouement. Certains tueurs ont été magistralement servis par un scénario très bien écrit. Je pense notamment à Trinity, qui fera partie de mes saisons préférées… La facilité de Dexter à s’en réchapper a toujours été amenée finement, et ce n’était pourtant pas partie aisée. Alors pourquoi cette saison 8 bâclée ? Pourquoi avoir délaissé la fine couture en dentelle pour de grosses ficelles de chanvre ? Le Dexter jusque là froid et méthodique a été délaissé pour un serial killer au coeur grandissant. On aura compris, le Dr Vogel nous l’a d’ailleurs rabâché, ce sont des « qualités » qui ne font pas bon ménage ensemble… Et c’est justement là que le bas blesse, cette saison ultime de Dexter, timorée & édulcorée, appuie tellement certains changements dans le caractère et la vie du héros, l’empathie et l’attachement pour les nommer, qu’elle tourne le dos aux fans de la série. On ne reconnaît pas notre héros s’attendrir en un rien de temps du Dr Vogel, l’adoptant comme une mère sans se poser de questions. On s’énerve d’ailleurs de l’ambiguïté tellement attendue de cette femme sortie d’on ne sait où. Son fils (biologique), Oliver Saxon ou plutôt Daniel Vogel, qui aurait d’ailleurs pu faire un grand méchant dans une précédente saison rien qu’avec son regard glacial et fou à lier, se débat avec l’ébauche d’une écriture de personnage. La relation entre Dexter et lui, faisant d’ailleurs penser à une sorte de fraternité déjà usitée (en bien mieux) dans la série, n’est que le brouillon de ce que cela aurait pu être… sans parler de l’arrivée de Hannah McKay. Et alors, autant jusque là, je pouvais faire preuve de patience, autant dès que je l’ai vue, une alarme s’est mise à clignoter dans ma tête en hurlant « Attention, Attention, arrivée de Hannah McKay pour débloquer la fin de la série ! Dexter va retrouver des sentiments ! » Trop vite rabibochés (on se rappelle tout de même qu’il l’a joliment envoyée en prison), leur relation cousue de fil blanc n’arrive pas à émouvoir. Pire que ça, elle agace. Parce que Dexter en perd toutes ses qualités de finesse & de singularité qui faisaient la force de son personnage mais aussi car elle évince un autre personnage clé que j’aurais tellement aimé voir plus s’exprimer, celui de Debra.

Et oui, Debra fait partie de ces personnages devenus secondaires, et dont le scénario de la saison 8 s’est contenté de faire vivoter. Quinn (esseulé), Battista (personnage maintenant d’arrière plan), Mazuka (devenu père, mais à quoi bon ?)… Chacun connaît ses minis événements qui ne font que de petits ricochets dans l’eau du récit. Et Debra, que l’on avait connue débutante, puis conquérante, forte et obstinée est aujourd’hui délaissée. Peut-être une des plus grosses erreurs, à mon humble avis, dans cette saison. Je regrette le personnage que Jennifer Carpenter a mis si longtemps à construire. On s’y est tellement attachés. Et puis qu’en est-il de la relation si ambiguë qu’elle ressentait pour son frère ? Lieutenant Morgan n’est plus que l’ombre d’elle même. On pourrait le comprendre au vu de la fin de la saison 7 mais était ce nécessaire de la faire baigner dans un marais de dépression tout du long de ces derniers épisodes ? Et de la faire mourir ? Certes, cela en étonnera plus d’un puisque le spin off avait été largement annoncé pour son personnage mais je reste persuadée que son personnage aurait dû réchapper à cette série. Et franchement, quitte à la faire mourir, la jeter par dessus bord ?? Et connaître le même sort que tous les meurtriers que Dexter a tué ??? Le tout sur fond vert avec des lumières visuellement à vomir, limitant ainsi tout effet d’empathie ? Le tout sur un nombre innommable d’ellipses scénaristiques sur le bien fondé des rebondissements ? Moi je vous dis, si Debra avait été hospitalisée au Seattle Grace Hospital, ça ne se serait pas passé comme ça ! Une machine qui bip trop et Cristina Yang aurait déboulé dans la chambre au quart de tour !!! Visiblement à Miami, c’est une autre histoire. Quelle déception…

Au final, Dexter s’est entiché d’une sortie consensuelle et moralisatrice, à la limite du bien penser américain. Dexter a pêché, il se repentit. Il n’aimera plus et vivra en ermite, coupé de tout ce qui pourrait lui tenir lieu de vie. Une fin qui ressemble si peu à « notre Dexter »…

Bref, je m’accrocherais à mes souvenirs de cette série qui reste malgré tout une oeuvre admirable, au parti pris ultra intéressant & à la mise en scène jusque là irréprochable ! Et le dernier plan, malgré tout, très beau. Dexter, le regard loin et la larme qui coule. Sombre, très sombre. Comme dirait Harrison dans le dernier épisode : « Dexter, tu vas me manquer »… Alors, sans plus attendre, souvenirs souvenirs grâce au compte Twitter de Jennifer Carpenter, le tout en musique ! Est ce que pour vous aussi, cette chanson sent bon le sable de la plage de Miami, la guinguette de Battista, les donuts de Dexter et les châteaux de sable d’Harrison ?

 

Dexter

Dexter

Dexter

Dexter

« Miss my girl » / Jennifer Carpenter sur Twitter

Dexter

« Professionalism at it’s finest » / Jennifer Carpenter sur Twitter

Dexter

Dexter

Dexter

Dexter

« Me telling little Harrisons how season 7 ends » / Jennifer Carpenter sur Twitter

Dexter

 

  • Le compte Twitter de Jennifer Carpenter
  • Le site officiel de la série Dexter
  • La saison 8 sera diffusée à partir du 10 octobre sur Canal+
Rendez-vous sur Hellocoton !

Have you met…the Emmy Awards ?

18 septembre 2013
Emmy Awards 2013

Les paris sont lancés, rien ne va plus !

La cérémonie des Emmy Awards, les oscars des séries, se tiendra ce dimanche prochain, le 22 septembre. Alors, quels sont les favoris ? Continue Reading…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dexter, The end begins…

29 juin 2013
Dexter, saison 8

Dernier coup de sang du célèbre psychopathe Dexter

Ca y est. On y est. Voilà 7 saisons que l’on a appris à connaître Dexter. Il nous a fascinés, séduis puis attirés, inexorablement, sans crainte. Attraction nocive, on le sait. Aujourd’hui, nous sommes à deux doigts de découvrir le final d’une série hautement addictive. Ce dimanche 30 juin commence aux Etats Unis le début de la fin… Continue Reading…

Rendez-vous sur Hellocoton !