Guillaume et les garçons… au lit !

15 décembre 2013
Guillaume et les garçons, à table ! de Guillaume Gallienne

Divan de cinéma pour psychothérapie très personnelle. 

« Guillaume et les garçons, à table ! », le refrain assené quotidiennement par sa mère, Guillaume l’a intégré. Et comme une métaphore du schéma familial dans lequel il a grandit, cette phrase l’a plongé dans une lente réflexion sur son identité. Pourquoi distinguer les « garçons » de sa propre personne ? Serait-ce parce qu’il est en fait une fille ? Une fille qui aimerait les hommes ? Ou bien juste un homme qui aime les hommes ? Est-ce lui ou ses proches, et sa mère en premier lieu, qui ont façonné sa personnalité ? Allongez vous, après sa psychanalyse au théâtre, Guillaume Gallienne poursuit la thérapie au cinéma !

Ma curiosité était touchée, Guillaume et les garçons, à table ! avait divisé les foules, emporté tout ce petit monde au cinéma et bien fait parlé. Trop peut-être. C’est bien là mon paradoxe, j’aime quand on me parle des films mais trop non plus. Au risque de m’écoeurer. Compliquée ? Non… Bref, j’ai retrouvé ma séance de 10h20 et mon petit papi qui pète (rappelez-vous… la projection épique du Casse-Tête Chinois) pour entrer en psychanalyse aux côtés de Guillaume Gallienne. Heureuse d’assister à un jeu plus que millimétré du comédien -est-il nécessaire de rappeler que le prodige est aussi sociétaire de la Comédie Française- j’ai été saisie par cette justesse, ce sens du rythme et de l’introspection de Guillaume Gallienne. Contrairement à la pièce de théâtre éponyme où il endossait tous les rôles, il se contente, sûrement pour notre plus grand plaisir dans ce film, de jouer son propre rôle (déjà un sacerdoce) mais aussi surtout celui de sa mère. Performance de haut vol. Applaudissements des deux mains. Et voilà pourquoi malgré mon désenchantement, voire mon hermétisme final à ce film, je ne suis pas repartie bredouille de cette projection. Je retiendrais cette prouesse, l’exactitude du jeu, l’originalité du ton et quelques scènes franchement drôles. Et j’essaierais d’oublier le point de vue peut-être trop personnel, quelques longueurs plates plates plaaates, la construction du film en enfilade de sketchs qui empêche la progression de l’empathie et enfin, j’oublierais, si c’est possible, ce drôle de sentiment à la sortie du film : « Bon, heureuse pour lui qu’il aille mieux et que sa psychothérapie l’ait aidé, ah oui je suis vraiment contente pour lui mais bon… Est ce que ça en fait un film de cinéma pour autant ? » Un film thérapeutique sûrement un brin trop personnel, qui malgré de belles qualités, peine à me toucher…

Guillaume et les garçons, à table ! de Guillaume Gallienne

@ Thierry Valletoux  Gaumont – Rectangle Productions – LGM Cinéma

Guillaume et les garçons, à table ! de Guillaume Gallienne

@ Thierry Valletoux  Gaumont – Rectangle Productions – LGM Cinéma

Guillaume et les garçons, à table ! de Guillaume Gallienne

@ Thierry Valletoux  Gaumont – Rectangle Productions – LGM Cinéma

 

Le site officiel du film

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Dominique Arthuis 19 décembre 2013 at 12 h 06 min

    Je comprends cette analyse du film de Guillaume Gallienne.
    Pour ma part, je suis vraiment sous le charme de cette confidence. Car oui il s’agit bien de cela, un homme qui se livre. Et rien que pour cela, chapeau l’artiste,quel courage! On a pu constater encore récemment, à quel point notre société était sectaire, avec la loi sur le mariage homosexuel. Et en plus il ne ménage pas son image, pas plus que celle de cette grande famille bourgeoise, très déstabilisée par ce vilain petit canard. Guillaume c’est celui qui raconte pour tous ceux qui n’ont pas pu, pour tous ceux qui se reconnaîtront dans ce personnage. Alors oui, on peut trouver des faiblesses de scénario à ce film, mais je trouve que les moments de grâce ( et il y en a) , compensent largement. J’aurai aussi trouvé dommage de ne pas voir des passages sur scène. Guillaume Gallienne est un acteur d’exception, un dieu. Le théâtre , c’est toute sa vie. Alors pourquoi pas sa vie au théâtre et par extension, du théâtre au ciné… Alors désolée les filles, moi Guillaume Gallienne, je l’aime!
    Peut-être un peu trop, pour être aussi critique que vous…

    • Reply Laura 19 décembre 2013 at 12 h 24 min

      Aussi étrange que cela puisse paraître, je suis malgré tout d’accord avec toi ! Et tout cela tient grâce au talent immense de Guillaume Gallienne, que tu as souligné avec amour ;). J’ai aussi aimé le parallèle théâtre/cinéma. Et pourtant, impossible de me séparer de cette impression de film non fini. Comme s’il avait trop court ou que les petites « pastilles » qui le composent ne me permettaient pas d’aller assez à la rencontre de ce personnage. Du moins pas assez en profondeur. Enfin, tu as raison de souligner par contre le bien infini que cela fait de pouvoir parler d’homosexualité quand on sait les récents événements qui ont malheureusement divisé notre société…

  • Reply Aurélie | Just A Girl 16 décembre 2013 at 12 h 03 min

    Je partage ton avis, j’ai été un peu déçue par ce film, et surtout par le côté enfilade de sketches, les monologues face caméra extraits de la pièce originale, et puis, il faut bien le dire, l’absence d’un vrai scénario… C’est dommage car Guillaume Gallienne est par ailleurs un comédien extraordinaire!

    • Reply Laura 16 décembre 2013 at 13 h 55 min

      Et oui ! Bien d’accord avec toi. Quel gâchis quand on voit la performance d’acteur qu’il a fourni.

    Laissez moi un petit mot !