Le Nao de Brown, Glyn Dillon

19 février 2013
nao de brown critique lecture bandes dessinées

Attention, magnifique bande dessinée !Le Nao de Brown critique lecture bandes dessinées

Et pourquoi elle a la tête dans une machine à laver ???

Non mais vous croyez que je vais tout vous mâcher ? Ouvrez cet album, vous en mourrez déjà d’envie.

Nao, c’est une jeune fille, mi-japonaise mi-britannique, à première vue tout à fait normale, travaillant dans un magasin d’Art toys à Londres, rêvant d’être illustratrice et qui tombe amoureuse d’un homme qu’elle croit sorti d’une légende japonaise …

MAIS, et il y a un sérieux « mais », cette histoire est loin d’être anodine. Non, non. Nao a des TOC, sortes d’angoisses irrationnelles qui la torturent et l’empêchent de vivre normalement. Et pas qu’un peu, puisque ses pensées la font tuer de façon morbide les gens qui l’entourent… Cette dualité, entre vie quotidienne et cette folie latente explose grâce à un magnifique dessin, aux couleurs fabuleuses, parfois intimiste et détaillé, par moments aussi torturé, avec de larges traits d’encre de chine, et des cadres resserrés qui amplifient notre ressenti. Chaque sentiment transparaît dans les yeux de son héroïne, ses mains trahissent chaque fois la montée de ses angoisses. Récit largement inspiré de sa propre expérience, le Nao de Brown transpire le vécu.

Et là où Glyn Dillon est malin, très astucieux même, c’est qu’il ne relate pas le phénomène des TOC comme un simple documentaire ou le témoignage façon journal intime d’une jeune fille. Non, il décide d’imbriquer deux histoires, croisant ainsi la destinée de Nao à l’histoire de Pictor et du mystérieux « Le Rien », héros d’une légende fantastique à l’ambiance nippone. Ce double récit enrichit de façon fabuleuse et onirique cette tranche de vie qu’est celle de Nao tout en soulignant l’importance des racines dans la construction de soi.

Récit initiatique, Histoire d’une rencontre, Plongée dans les méandres de l’esprit, Echappée dans les légendes nippones, « Le Nao de Brown » est tout cela à la fois, à la croisée de la culture européenne et des influences asiatiques. N’hésitez pas, perdez pied.

NAO1

NAO4

 

  • Pour commander le Nao de Brown, c’est ici ou ici !

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply JuL 21 février 2013 at 18 h 52 min

    Lou, tu l’as chez toi ? Si oui je te l’empreinte contre Aux Heures Impaires…

    • Reply Laura 22 février 2013 at 9 h 58 min

      OUi je l’ai, je te le passe quand tu veux.

    Laissez moi un petit mot !