The Happy Show, Gaîté Lyrique

5 décembre 2013
The Happy Show, Stefan Sagmeister

Vous reprendrez bien un peu de bonheur ?

Qui a déjà fait un tour à la Gaîté Lyrique ? Pour moi, c’était une première et j’avoue avoir très bien choisi ma rencontre avec ce lieu. Sous le signe du bonheur. Oui oui. Rien que ça…

Car la Gaîté Lyrique accueille un des graphistes les plus connus à travers le monde, Stefan Sagmeister, plus en tant qu’artiste contemporain que designer, afin d’aborder cette notion si relative qu’est le bonheur. le bonheur est-il lié à la génétique, au lieu où on vit, à notre relation amoureuse, suite à une séance de méditation ou juste en étant plus spontané ? L’artiste fait le tour de sa pensée, s’appuie sur des études -et juste sur celles qui lui plaisent-, écrit, dessine sur les murs, nous invite à partager avec lui ses doutes, ses contradictions…tout en nous faisant réfléchir.

Une exposition contemporaine drôle, belle & participative

J’avoue avoir été totalement sous le charme. Emballée par une scénographie originale et ludique, par les textes de Sagmeister absolument brillants d’ingéniosité et de second degré, enfin par des oeuvres contemporaines accessibles et intéressantes. Dès le début de l’exposition, le ton est donné. Du jaune partout, de la photo et des installations, des vidéos, de la musique, et surtout des messages dessinés au feutre noir partout sur les murs, en guise de cartels. Partout. L’artiste est passé par là, on ne fait que fouler ses pas…et sa pensée. Dès l’entrée de l’expo, il se présente d’ailleurs sur le premier mur de façon directe et peu à peu ses interrogations sur le bonheur remplissent l’espace. Des constats personnels, des commentaires d’études l’amènent à s’interroger, et nous aussi. Librement. Bienvenue dans votre psychanalyse !

Et là où l’exposition touche un point très intéressant, c’est dans sa mise en scène et son propos. Si les observations, très intimes de Stefan Sagmeister, auraient pu verser dans le voyeurisme et la mégalomanie, il n’en est rien ! Pourquoi ? Tout simplement car l’exposition est participative. Et oui Lucette, le voyage dans cette expo, il se fait ensemble. Parce que Sagmeister nous invite à appuyer sur des boutons d’où sortent des cartes à messages, parce qu’il nous sollicite pour pédaler ou prendre un chewing gum, le tout afin de délivrer un message lié au bonheur, enfin parce qu’il nous fait sourire devant des lettres qui se colorent selon le degré de notre banane, et enfin parce qu’on ne repartira pas sans un des bonbons indonésiens préférés de l’artiste… -au passage, j’attends vos avis sur le bonbon en question…il réserve quelques surprises gustatives, voilà, ça y est, j’ai éveillé votre curiosité- Le but de l’artiste est de nous inclure dans ses projets et il y arrive parfaitement. Ses obsessions personnelles nous touchent, et font aujourd’hui écho en prenant pour pied à terre un pays en Europe où le bien être fait régulièrement partie des plus mauvais indicateurs.

Des observations simples…

…qui si elles ne changeront pas votre quotidien et ne vous rendront pas plus heureux, vous feront au moins passer un bon moment. Le graphiste autrichien ne s’est donné aucune limite pour faire dialoguer les formules qui pourraient le mener au bonheur. Et a même rédigé tous ses textes en français sans le parler ! Aidé des équipes de la Gaîté Lyrique, il s’est plié en quatre pour nous parler et on ne cache pas notre joie de le découvrir ! Mur des statistiques (non homologué mais référencé), culture de l’effort et du bonheur, et parcours parmi ses innombrables notes qui parsèment ses cahiers, pour faire connaissance avec lui, et avec nous même.

« Se plaindre, c’est idiot, mieux vaut agir ou oublier. Je suis arrivé à la conclusion que se plaindre est une des façons de communiquer les moins utiles qui soient : le fait de me plaindre n’améliore jamais mon humeur, agace les personnes auprès desquelles je me plains et il est clair que ça ne change rien à ma situation. »

« Il est à peu près impossible de faire plaisir à tout le monde. »

« Vouloir faire bonne impression limite ma vie. J’éprouve le besoin de toujours paraître gentil. Je suis conscient que ce besoin m’enferme. (…) « 

« Faire le premier pas »

En bref, un expo qui donne la banane !

The Happy Show, une exposition de Stefan Sagmeister à la Gaîté Lyrique (Métro Réaumur-Sébastopol)

Jusqu’au 9 mars 2014

The Happy Show, Gaîté Lyrique

The Happy Show !

The Happy Show, Gaîté Lyrique

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Prenez une carte !

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Sois plus souple !

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Les méandres de l’esprit et du bonheur

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Il est à peu près impossible de faire plaisir à tout le monde

The Happy Show, Gaîté Lyrique

S’entraîner au bonheur

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Stefan Sagmeister est partout !

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Le mur des statistiques (non homologué)

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Prenez un chewing gum Emile !

The Happy Show, Gaîté Lyrique

Les trophées de l’expo !

 

Toutes les informations pratiques sur le site de la Gaîté Lyrique

Le site de l’agence de Stefan Sagmeister

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply kepystef 16 avril 2014 at 7 h 41 min

    expo qui donne le sourire 🙂

    • Reply Laura 16 avril 2014 at 8 h 58 min

      Tout à fait d’accord !

  • Reply Delphine 14 février 2014 at 10 h 24 min

    Vue samedi dernier, cette exposition dans un lieu La Gaîté Lyrique que découvrais par la même occasion. Je suis arrivée avec beaucoup de curiosité et d’interrogations: « comment définir l’idée du Bonheur? » Mais je me suis laissé emporter par cette exposition et ce jaune permanent à tendance euphorisant qui baigne les différentes salles.
    Belle découverte : je garde la majorité des mantras qu’il nous fait partager
    Un bémol : les bonbons indonésiens … qui ne sont pas mon goût personnel du bonheur!

    • Reply Laura 14 février 2014 at 13 h 28 min

      Ah je suis bien d’accord avec toi pour les bonbons !!! Gingembre poivre non ? La dernière surprise de l’expo et pas des moindres !!

    Laissez moi un petit mot !