Humeurs # J’écoute quoi ?

6 octobre 2013
HollySiz

« Elles » en musique. 

L’EP sorti en mars 2013 était poignant, j’attendais la sortie de Pure Héroïne avec impatience. La jeune néo-zélandaise Lorde, du haut de ses 16 ans, manie les codes d’une esthétique épurée avec grâce. On la compare souvent à ses concurrentes, Miley Cyrus, Lana del Rey ou Lily Allen mais c’est bien mal la connaître, car sa beauté ténébreuse la place sur des créneaux bien plus différents. Là où la musique électronique flirte avec la pop/folk, dans un univers doux et au calme froid, hypnotique et si singulier. Un style non conformiste qui fait du bien. Lointaine cousine des Cocorosie ou Grimes, elle joue d’une plastique polaire, légèrement farouche & presque hautaine. Avec un timbre de voix grave et chaud. Un paradigme qui la rend forcément attirante.

Lorde

« Pure Héroïne », Lorde

 

 

Le site officiel de Lorde, sa page facebook, et Twitter

 

Hollysiz Lorde

« My Name is », HollySiz (Photo ©Dimitri Coste)

La blondeur lui a donné des cordes. Vocales. Son air effronté ne nous était pourtant pas inconnu. Cécile Cassel nous a bien eus. HollySiz est née. Une pop teintée de rock, largement marquée par les musiciens qui la soutiennent dans ce projet, Yodelice et Xavier Caud. Son album My name is est plein d’entrain, des mélodies solaires, parfois rétro, souvent intimistes, toujours entraînantes, terriblement rythmiques. Son nom, il n’y a pas de doute, elle se l’est fait. « +Siz+ c’est mon petit nom depuis toujours, mes amis m’appellent comme ça. +Holly+, c’est le houx en anglais, parce que c’est rouge et que ça pique. Mais c’est aussi le nom de Sissy Spacek dans +Badlands+ de Terrence Malick. Dans le film, Holly prend son destin en main. Parfois, ce n’est pas pour aller du bon côté, mais j’aime cette idée. J’ai l’impression qu’avec cet album j’ai pris les rênes du cheval et que cette fois c’est moi qui dirige. Je ne sais pas pour aller où, mais en tout cas j’ai changé de chemin ». J’aime quand un artiste travaille sa pâte, son accent créatif. HollySiz c’est tout ça. Des références car on ne peut s’empêcher de penser à Blondie en la voyant, à Gossip pour sa ferveur sur scène mais aussi un monde très travaillé. Du rouge, du blanc, des rayures, ça tranche, c’est vif, j’aime.

 

Le site officiel de HollySiz, sa page facebook, et Twitter

 

Agnès Obel

« Aventine », Agnès Obel (Photo ©Katrine Rohrberg)

 

Les ambiances brumeuses, ténébreuses et mystérieuses, voilà ce que m’évoque le second album de Agnès Obel, cette danoise exilée à Berlin. Sortie d’un film de Tim Burton, aux frontières de la mélancolie et d’un spleen malgré tout solaire, sa voix claire et délicate n’est que le moyen de révéler encore plus les magnifiques instruments qui l’accompagnent. Du piano, et la caresse du violon(celle) d’Anne Muller à ses côtés. Véritable indépendante, elle récidive et compose, écrit, produit l’album Aventine presque seule, aidée de sa violoncelliste et de Mika Posen (Timber Timbre). Le résultat est une véritable introspection, intense, hypnotique. Et les mélodies magnifiques. Comme sorties d’un conte. J’aime.

Le site officiel de Agnès Obel, sa page facebook

 

Anna Calvi

« One Breath », Anna Calvi

Enfin, pour terminer cette (courte) sélection musicale d’octobre, un final rock et explosif, la voix pleine de caractère de l’anglaise Anna Calvi. Son second album One Breath est encore l’ocasion de partir à la découverte de cette voix passionnée et fougueuse. Calvi et son double scénique, la timide du quotidien laisse place à la rageuse sur scène, toute empreinte des codes esthétiques du flamenco et de la verve rock. Si je ne suis pas sensible à l’ensemble de ses chansons, je ne peux m’empêcher de rester subjuguée sur certains. Et d’être captivée par l’artiste.

Le site officiel de Anna Calvi, sa page facebook

 

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Romain 8 octobre 2013 at 22 h 37 min

    Moi j’adore HollySiz ! Je pense acheter son album bientôt. Les autres, je n’ai pas eu le temps de bien écouter. Mais je vais y remédier…

  • Reply Anna 6 octobre 2013 at 12 h 47 min

    J’aime beaucoup Agnès Obel, je connais moins les autres. Cependant, au vu de ce que tu aimes, je pense que tu devrais apprécier Soap&Skin (si tu ne connais pas déjà), son album « Lovetune for Vacuum » est un petit bijou !

    • Reply Laura 6 octobre 2013 at 12 h 56 min

      Ah, je vais aller écouter ça !

      • Reply Anna 6 octobre 2013 at 19 h 02 min

        Tu me diras ce que tu en as pensé 🙂 Je l’ai vu en concert au LU il y a déjà quelques années, c’était hallucinant, et surtout vu son âge à l’époque !

        • Reply Laura 8 octobre 2013 at 20 h 29 min

          Ecouté ! C’est bien ! Un peu triste par moment mais profond et une belle voix.

    Laissez moi un petit mot !