Suivre le fil vert

26 juillet 2013
Voyage à Nantes

Le Voyage à Nantes, capitale verte européenne 2013

Il est des voyages qui se commencent sur le fil. A Nantes, ce fil est vert. Une pointe de fluo qui parcourt le centre ville, l’île de Nantes et ses alentours. Un fil qu’on attrape du bout des yeux, qu’on piétine, suit et cherche. Et comme dans tout bon voyage, la traversée de Nantes compte aussi quelques escales, pour faire connaissance avec des oeuvres contemporaines en libre accès, venues habiter la ville le temps d’un été… Voyage culturel, surréaliste et plein de surprises car si les artistes ont décidé de s’exprimer, c’est souvent pour livrer un regard grinçant sur notre société, à l’image des petits bonshommes de Isaac Cordal qui tantôt se noient dans les douves du château, tantôt se perdent & s’engluent dans des gravats urbains… Le voyage s’attarde aussi dans des contrées où le rêve se pourrait être notre réalité, où les créatures sont reines et nous permettent l’égarement. Vous n’y croyez pas ? Mais si. Les Machines de l’île et son éléphant géant seront aussi les hôtes de votre séjour le temps d’une halte. Impressionnant.

Heureux qui comme Ulysse fit un beau voyage, Esperluette vous entraîne, sur le fil.

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Le Lieu Unique, ancienne biscuiterie LU, aujourd’hui salle de spectacles & d’expos, lieu de détente avec un bar, un restaurant et même un sauna-hammam…

 

Photographie Voyage à Nantes

La tour du Lieu Unique, ancienne biscuiterie LU. Face à elle, le château des Ducs de Bretagne. Des vergers, plantes aromatiques et autres douceurs ont été plantés pour les passants, invités à flâner au gré des plantations. 

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Evitez de jouer à Alerte à Malibu en slip rouge devant ces bonshommes perdus dans les eaux des douves du château des Ducs de Bretagne. Inutile de sauter, regardez les plutôt : ne sont ils pas flegmatiques, impassibles & emprunts d’une solitude béate ? Habituez vous à eux, Isaac Cordal les a disséminés partout dans la ville, suite à une résidence orchestrée pour « Le Voyage à nantes ». Symbole du travailleur apathique, ne se séparant jamais de sa mallette, l’aspect surréaliste de cette oeuvre ne cesse d’interroger le spectateur. Sommes nous tous assujettis à un rythme imposé par notre société ?

Face au château des Ducs de Bretagne, un chouette restaurant qui flirte avec la simplicité, l’authenticité d’un bon bistrot & l’audace gastronome d’une table classée. Le Bistronome Nantais (BN, « clin d’oeil » au biscuit nantais) mérite le détour…

 

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Avec « Follow the leaders », Isaac Cordal investit aussi la place du Bouffay, un espace où la pierre domine, le soleil tape. Il se réapproprie des gravats issus de bâtiments détruits dans la ville et y sème une nouvelle fois ses petits bonshommes mélancoliques, archétypes du travailleur « métro-boulot-dodo » rendant palpable l’idée de Spleen… L’oeuvre se veut multiple, obligeant le spectateur à passer du temps pour observer toutes les particularités de ce petit homme, métaphore de notre société.

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Lilian Bourgeat voit les choses en grand. Très grand. Son « Mètre ruban », version XXL, se déroule dans la cour de cet immeuble où siège une entreprise de conception de projets immobiliers. Comment sacraliser un objet banal du quotidien et lui conférer un statut iconique en le rendant gigantesque. Dans un quartier en plein essor où l’urbanisation et les projets d’architectes se multiplient, le mètre ruban prend alors toute son ampleur… 

Photographie Voyage à Nantes

Photographie Voyage à Nantes

Nantes, ville portuaire

Voyage à Nantes

Voyage à Nantes

Voyage à Nantes

Reconnaissez vous ces illustres bandes blanches de 8,7cm ? Daniel Buren fait voyager son leit motiv préféré sur les bords de Loire en disposant 18 anneaux pour mieux fragmenter le paysage et percevoir les perspectives . Le soir, la couleur s’empare des anneaux…

 

Voyage à Nantes

Du haut de ses 32 étages, la Tour de Bretagne abrite « Le Nid » de Jean Jullien, où une gigantesque cigogne couve ses oeufs. Penchez vous au dessus du panoramique à 360° sur la ville qu’offre la tour, vous y découvrirez peut-être certains des oeufs passés par dessus bord… Un chouette repaire pour boire un verre, lovés contre l’oiseau.

 

Le Voyage à Nantes, orchestré cette année par son fil vert, aura tenu toutes ses promesses. Loin de s’en tenir à une simple visite d’une ville déjà très attractive au demeurant, ce projet choisit de faire de ses touristes et simples curieux des personnes sensibles et intelligentes, leur proposant des oeuvres abouties et intéressantes. Partout, des médiateurs complètent les installations, apportant les clés qui pourraient manquer aux visiteurs. Quand l’art pointe du doigt et souligne les attraits d’un patrimoine déjà existant…pari réussi.

 

Voyage à Nantes

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply christine A 4 janvier 2015 at 18 h 00 min

    Bravo Laura. Tes chroniques sur ton voyage à Nantes me font rêver, de cette ville où pourtant je vis.
    Elles méritent vraiment d’être référencées sur le site de Nantes Tourisme. Va voir :
    http://www.nantes-tourisme.com/blogueurs-et-voyage-nantes-2014-111711.html
    Et pourquoi pas au plaisir de t’accueillir lors d’un prochain séjour.

    • Reply Laura 4 janvier 2015 at 18 h 48 min

      Merci Christine !! Ca me fait très plaisir ton commentaire ! Du coup, j’ai rempli le formulaire pour être référencée 😉
      Et avec plaisir pour un futur voyage sur Nantes car avec Romain, nous avons adoré cette ville ! A bientôt

    C'est ici qu'on papote !