Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/4/d455463703/htdocs/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert, Joël Dicker - Esperluette

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert, Joël Dicker

26 septembre 2014
Critique livre : La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joël Dicker

Attention, best-seller !

La vérité sur l’affaire Harry Quebert. Retenez ce titre. Car voilà un livre que je souhaite de tout coeur vous convaincre de lire. Tripes et coeur sur la table. Bim. Parce qu’il est passionnant. Parce qu’il vous surprendra. Parce que vous regretterez de l’avoir terminé.

Roman policier, mais pas que.

A même pas 30 ans, Marcus Goldman est un écrivain couronné du succès de son premier livre. Mais lorsqu’il doit se mettre à écrire son 2ème roman, c’est la panne sèche. C’est alors qu’un événement surgit. Son ami de longue date et célèbre écrivain Harry Quebert est accusé du crime de Nola Kellergan, portée disparue 30 ans plus tôt. Persuadé de l’innocence de son ami, Marcus se lance dans une enquête avec détermination.

Mon petit doigt me dit que ce roman finira par être adapté en film… Le suspense est tel qu’il est impossible de décoller avant de l’avoir terminé. Une histoire aux rebondissements dignes d’un très bon roman policier mais doté également d’une réflexion sur la société américaine avec pour toile de fond une petite ville du Maine. C’est en cherchant le lieu de son roman que Joël Dicker se remémore ses étés d’enfance qu’il a largement passés en Nouvelle-Angleterre. C’est décidé, il nomme sa ville imaginaire Aurora, un nom comme un prélude à pleins d’aventures, une ville largement inspirée de Bar Harbour. C’est dans ce cadre, une petite ville à priori sans problème que l’écrivain donne naissance à toute une galerie de personnages. Qu’il nous fait connaître, aimer et vivre sous nos yeux. Il y a Harry Quebert évidemment, le grand écrivain, Marcus son élève et ami, lui aussi devenu célèbre, la mystérieuse Nola, la serveuse de hamburgers au diner du coin Jenny… L’intelligence de son écriture tient peut-être justement au fait qu’il sait jauger le temps précis qu’il faut laisser à un personnage pour se créer, et qu’on décide de l’aimer. Ou pas. Et de le juger. Ou pas. A l’image de la relation sulfureuse entretenue par Harry Quebert, déjà bien trop âgé à l’époque pour être avec la jeune Nola Kellergan. Un secret qui ne pourra pas le rester bien longtemps dans cette société puritaine.

Lire La vérité sur l’affaire Harry Quebert, c’est certes chercher le coupable mais également, et surtout, découvrir une fresque grandeur nature de la société américaine.

Une construction originale & très calibrée.

Si Joël Dicker a parfaitement su faire vivre ses personnages, il a également eu l’intelligence de faire participer son lecteur. Car derrière une construction de son récit à priori morcelée se cachent tous les éléments qui peuvent nous permettre de découvrir la vérité. Tel un puzzle, les temporalités se croisent, les points de vues & l’intertextualité aussi, sans jamais perdre le lecteur. Le génie d’un bon bouquin policier, c’est bien de ne rien cacher à celui qui tourne les pages, non ? Faites en les frais sur l’affaire Harry Quebert, la conclusion n’en sera que plus éclatante d’ingéniosité de la part de l’écrivain ! Et de l’admiration vous aurez. Car les neurones de l’écrivain auront chauffé pour vous bluffer, sans rien vous cacher.

Une mise en abîme de l’écrivain-personnage.

L’intertextualité. Le livre dans le livre. L’écrivain qui choisit pour personnage principal un romancier célèbre. Qui a le même âge que lui. Il y a de quoi jubiler lorsqu’on lit ce livre en se demandant sans cesse si il n’y aurait pas une part de vérité cachée sous les mots de Joël Dicker. C’est d’ailleurs avec finesse que ce dernier parle de lui ! Marcus est par exemple originaire de Newark dans le New Jersey, un choix pas vraiment anodin quand on sait que Philip Roth vient lui aussi de cette ville. Nullement difficile alors de détecter toute l’admiration que porte Joël Dicker pour le grand écrivain et l’hommage si peu déguisé qu’il lui décerne. L’exercice de l’introspection est parfait, nous questionnant sur l’essence même de l’écriture. Rythmé par les leçons d’écriture données par le maître Quebert, Marcus écrit petit à petit le livre dont nous dévorons les mots… « Un bon livre Marcus, est un livre qu’on regrette d’avoir terminé ». A en juger par le drame qu’a représenté pour moi de tourner la dernière page, je dirais que La vérité sur l’Affaire Harry Quebert est un excellent livre. Le lirez vous ?

Alors, on l’adapte au cinéma ce livre ou pas ? Et on met quels acteurs au générique ?

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert, Joël Dicker, Ed. De Fallois, Coll. Poche (9,20€) / Prix Goncourt des Lycéens & Grand Prix du Roman de l’Académie Française

Critique livre : La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joël Dicker

Critique livre : La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joël Dicker

Les manuscrits de Marcus Goldman… euh non, pardon, de Joël Dicker !

Le site de Joël Dicker

Retrouvez Esperluette sur facebooktwitterinstagram & pinterest ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Scénario anticrise 1 octobre 2014 at 16 h 51 min

    Très joli signe typographique que l’esperluette ! Mon préfèré et bravo pour ton blog.
    Bon … sur Harry Quebert j’ai été tellement déçu par les 20 dernières pages que pour moi c’est un véritable gâchis … J’en veux à dicker et à Bertrand de fallois ! Harry et Marcus ne méritaient pas ça ! A bientôt car je reviendrai chez toi .

    • Reply Laura 2 octobre 2014 at 9 h 12 min

      Hello ! C’est gentil ces compliments 😉 Pour le livre, je crois comprendre ce qui t’a déplu dans la fin -ATTENTION SPOILER- Serais-ce l’aspect « dommage collatéral » de la mort de N. ? Moi j’ai trouvé ça plutôt malin ! Mais il en faut pour tous 😉 A très bientôt donc !

  • Reply Marie 30 septembre 2014 at 19 h 30 min

    Ta description est vraiment bonne bravo! J’ai adoré ce livre -tu le sais déjà ^^- surtout comme tu le dis la mise en abyme et les différentes méthodes utilisées comme le livre d’harry, celui de marcus , les retours en arriere etc. .. J’avoue qu’un film me parait probable! 🙂

    • Reply Laura 30 septembre 2014 at 21 h 43 min

      Merci ! 🙂 Vraiment contente que tu retrouves bien le livre à travers mes mots !

  • Reply Delphine 29 septembre 2014 at 8 h 48 min

    Yes, excellent livre que j’ai dévoré il y a quelques mois déjà! Peut-être une deuxième lecture en vue si ma pile de livres à lire est vide…

    • Reply Laura 29 septembre 2014 at 9 h 03 min

      Ah, toi aussi tu as aimé Delphine ! 🙂 C’est vrai que la 2de lecture peut être très intéressante !

  • Reply Hilda 28 septembre 2014 at 8 h 42 min

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog via Instagram. Je suis absolument d’accord ave vous. Il faut le lire absolument ce livre. Je l’ai lu deux fois, la première avec empressement puis la seconde fois pour le déguster. Bonne journée

    • Reply Laura 28 septembre 2014 at 17 h 51 min

      Bonjour Hilda ! Merci d’avoir poursuivi sur le blog après IG ! Et j’imagine en effet que la 2de lecture doit être bien différente. On doit apprécier presque encore plus la plume et le génie de cet écrivain tant il a pensé à tout. Bonne journée à vous aussi & à bientôt !

  • Reply Laura 26 septembre 2014 at 10 h 09 min

    Ton article est réussi, il m’a tellement donné envie de lire ce livre !! Merci pour le conseil 😉

    • Reply Laura 26 septembre 2014 at 10 h 41 min

      Youpi 😉 Je suis contente ! Tu me diras si ça t’a plu autant qu’à moi !

    Laissez moi un petit mot !