Conseils de conduite en Islande

22 mai 2015
Conseils de conduite en Islande
De l’art de ne pas se retrouver dans le fossé en Islande !

« Bonjour, je pars en Islande ! Ok. Il y a donc de fortes chances que vous louiez une voiture. Et que vous partiez tels de frêles petits agneaux à l’aventure ! » C’est donc la tête encore remplie de magnifiques paysages que je décide de commencer les articles islandais sur le blog par le commencement. Le début du chapitre. La première chose que vous devez booker. En même temps -ou presque- que votre avion. La location de voiture en Islande !

J’ai eu la grande chance d’obtenir une réduction grâce au blog chez Blue Car Rental et j’avoue avoir été plutôt très contente de leur service. A l’arrivée à l’aéroport à Reykjavik, la compagnie attend ses clients avec leur nom inscrit sur une ardoise -comme les autres compagnies de location de voiture me semble-t-il- pour nous emmener en navette au centre de location, plus excentré. Les bureaux de Blue Car Rental sentent le neuf, la déco est contemporaine, le sourire toujours là. Rapides et efficaces, ils nous glissent dans une Kia Sportage blanche flambante neuve & zou ! Voici quelques conseils de conduite en Islande :

A-t-on vraiment besoin d’un 4×4 en Islande ?

Non, en principe, non. Sur le papier, toutes les voitures, même votre twingo, peuvent s’aventurer sur la route circulaire n°1. Dans la pratique, prenez un 4×4. Vous ne le regretterez pas. Car dès que vous quittez la route n°1, vous n’êtes plus habilités à y aller qu’en 4×4. Exit la twingo. Et au vu des routes, on comprend vite pourquoi… Nous étions 2 couples, donc 4 adultes avec 4 valises +3 petits sacs. Avec le recul le Kia Sportage était le minimum requis ! Nous y avons été très bien et malgré le fait que cela reste tout de même un « petit » 4×4 -vous comprendrez plus bas-, elle nous a menés presque partout où nous voulions aller ! Et petit plus découvert seulement par hasard le dernier jour -hélas oui tristesse- les sièges sont chauffants! Dois-je vous résumer la scène ? « Euh, je crois que j’ai les fesses qui chauffent… » 5 minutes plus tard, embarrassée : « Je dois vraiment avoir un problème, ça chauffe vraiment sous mes fesses… » Jusqu’à ce que les yeux de ma voisine de banquette s’élargissent et bouche bée, elle me montre sur-excitée le petit bouton resté allumé, celui là même dont nous nous sommes demandé l’utilité pendant 15 jours… Ahem.

Et comment je m’oriente ?

Blue Car Rental m’a fourni le GPS gratuitement. Offre évidemment très appréciable qui nous a bien servi. Malgré tout, je reste persuadée qu’avec une bonne carte routière, c’est largement faisable. Voici cependant quelques petits conseils de conduite en Islande :

  • Achetez une bonne carte routière (certaines tiennent même compte des stations essence & des gués)
  • Vérifier dès que vous le pouvez le site vegagerdin.is qui est mis constamment à jour pour savoir quelles sont les routes ouvertes et celles fermées. Sachez que quasiment tous les cafés et les restaurants proposent un très bon WiFi en libre accès. Alors moi je dis : un cappuccino, une vérif et hop en route !
  • Si vous avez un doute sur une route, appelez le 1777 qui vous renseignera !
  • En cas de gros pépin, le n° national d’urgence est le 112
  • Faites à l’avance des captures d’écran de google maps des endroits où vous devez vous rendre. Pour trouver les guesthouses, c’est très pratique par exemple. Sachant qu’en Islande les lieux sont définis par des notions très vagues (la route de machin truc sachant que la route en question fait plusieurs kilomètres…), vous me remercierez !
  • Essayez de faire le plein quand vous le pouvez. Du moins, surtout dans le Sud-Est, l’Est, Nord-Est qui sont très zones où les stations services se font plus rares. De même que lorsque vous partez dans les terres pour faire des randos…

Quelques anecdotes…

Bon, l’Islande est un pays de contrastes. On le savait. Ses paysages sont merveilleux et parfois inquiétants de grandeur. …sa météo aussi. L’Islande nous offrit dès le 1er jour une large étendue de sa palette de climats. Soleil, chaud, puis d’un coup seau d’eau, puis grêle, puis vent, puis… soleil. Tout ça en l’espace de 10 minutes à peine hein. Souvent des portes s’ouvrent, laissant filer avec elles des météos plus ou moins clémentes. Puis les portes se referment. Ne cherchez pas à comprendre. C’est encore un coup des trolls ça.

Vous le remarquerez vite, en Islande, le vent souffle souvent très fort -euphémisme- Faites donc très attention en ouvrant vos portières, elles peuvent s’arracher ! Oui. Rien que ça.

Si vous vous aventurez dans l’Est, il faudra vous attendre à affronter une nature dans tous ses états ! Nous avons voyagé la 1ère quinzaine de mai et pour remonter la côte Est, nous avons dû faire le détour par les fjords en les sillonnant un par un. La route intérieure qui permet de faire tout ça bien plus rapidement était en effet fermée. D’où l’intérêt de vérifier l’état des routes pour bien prévoir son voyage (qui peut alors doubler de temps… et d’essence). C’est aussi dans dans cette région que nous nous sommes enlisés dans la neige avec la voiture. Pour être efficaces -et éviter de se stresser-, nous avons creusé -comme des dératés avec nos mains- pendant une bonne demi-heure par -2°C… Quand la voiture fut enfin dégagée, la joie nous a emportés et nous nous sommes checkés avec nos mains -rigidifiées & bleues- comme des sportifs qui ont remporté la plus belle des victoires. Joli tableau je vous assure.

Prévoyez également de faire des demi-tours imprévus comme cette fois on nous étions presque revenus chez nous après une longue route difficile sur une piste enneigée et glissante lorsque nous avons dû renoncer et faire demi tour à cause d’un tronçon de 30m largement enneigé… Après avoir envisagé de déneiger le tout, on renonça vite fait avec les -4°C ambiants et nos petits pieds s’enfonçant largement dans la poudreuse blanche. Et hop, c’était parti pour un détour de plus d’1h30 !

Voilà pour cette première étape islandaise. Vous pouvez maintenant boucler vos ceintures et roupillez un coup (n’est ce pas ma bienheureuse Nine atteinte de carcolepsie ? ;)). Je vous réveillerai quand nous serons arrivés au prochain article !

Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande

Le moment crucial. Quelques mètres plus loin, nous nous enlisions. Et perdions nos mains.

Conseils de conduite en Islande

La glace perle sur notre voiture…

Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande

Et la neige se fait trop profonde. Demi-tour à notre grand regret !

Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande

Parfois, c’était vraiment dantesque…

Conseils de conduite en Islande

…Et d’autre fois pas.

Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande

Les monstres.

Conseils de conduite en Islande

Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande

Là aussi, nous ferons demi-tour…

Conseils de conduite en Islande Conseils de conduite en Islande

A bientôt pour la suite des aventures 😉

Blue Car rental

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Pierre 20 août 2015 at 23 h 59 min

    Bonjour, je tombe sur votre blog alors que je m’apprête a partir en Islande fin octobre.

    Le choix de la compagnie de location de vehicule est evidemment crucial.

    Et les histoire d’arnaques (comme on peut lire ici : http://www.voyage-islande.fr/forum-islande-id-2259.htm) font froid dans le dos…

    Nous resterons principalement dans le sud, de Reykjavic nous partons vers le triangle d’or, puis nous redescendons vers le glacier Sólheimajökull, Direction skaftafell, nous longerons la cote jusqu’au « Jökulsárlón Lagoon », puis route inverse avec un arret au blue lagoon.

    Le 4×4 est pour moi une evidence a cette periode mais ma partenaire de voyage n’est pas du meme avis.

    Pouvez-vous me conseiller ?

    Merci de votre retour 🙂

    • Reply Laura 21 août 2015 at 8 h 05 min

      Bonjour Pierre, pour nous, tout s’est parfaitement bien passé avec Blue car Rental! Pour le trajet que vous allez faire, apparemment, vous allez rester principalement sur la route n°1 donc le 4×4 n’est pas à priori pas obligatoire. Cependant, je vous le conseille fortement car vous allez très vite avoir envie de prendre 1 ou 2 petites routes pour vous approcher des glaciers, ou surtout pour vous enfoncer vers Skaftafell…et là le 4×4 sera obligatoire ! De plus, avec le 4×4, vous serez plus rassurés vis à vis des conditions climatiques qui peuvent être parfois étonnantes 😉 On est plus à l’aise dans un 4×4 avec une mini tempête de neige ou de sable 😉 Bref, je vous conseille de prendre un 4×4. Profitez bien, vous allez faire un voyage magnifique !

  • Reply zazaboo 23 mai 2015 at 12 h 06 min

    Super ce premier article, hâte de lire la suite des aventures…L’islande me tente vraiment, j’espère pouvoir y aller un de ces jours!

  • Reply Sarah - Les Jolis Mondes 22 mai 2015 at 23 h 34 min

    Trop bien, hâte de voir la suite ! Nous avons loué un 4×4 un peu plus gros je crois, on hésitait avec une voiture basique mais on a finalement décidé d’aller jusqu’à Landmannalaugar alors on n’avait plus vraiment le choix 🙂 On part dans environ 3 semaines, hâte hâte hâte !

    • Reply Laura 10 juin 2015 at 19 h 35 min

      Super, comme ça, je pourrais voir tes photos du landamannalaugar !! Bientôt le départ pour toi petite chanceuse !!

  • Reply Laura 22 mai 2015 at 15 h 31 min

    Ohlala ça me rappelle bien des souvenirs tout ça. Le vent mon dieuuu, et la tempête de neige, vous avez eu ? 🙂 Il faut qu’on se voit bientôt hein 😉

    • Reply Laura 22 mai 2015 at 16 h 03 min

      Oui on a eu la tempête de neige aussi 😉 Quand tu ne fais plus la différence entre la neige et le ciel, que cela ressemble à un immense rideau blanc laiteux à travers le pare brise, ça fout les jetons ! Avec plaisir pour se voir 😉

  • Reply Joce My je ne sais quoi 22 mai 2015 at 15 h 15 min

    Ahahah tu m’as bien fait rire!! Hâte de lire la suite 😉
    Tes photos sont super belles, j’imagine que la suite va envoyer du lourd!

    • Reply Laura 22 mai 2015 at 16 h 02 min

      Héhé 😉 Merci ! Faudra qu’on se fasse un débrief avec un café 😉

    Laissez moi un petit mot !