Histoires de bêtes

28 juillet 2013
Voyage à Nantes

Les Machines de l’Île, un bestiaire imaginaire à Nantes

Dans l’atelier-laboratoire des Machines de l’Île, il y a pleins d’idées qui se développent. Qui poussent et grandissent comme de petites créatures qui attendent d’être peaufinées et achevées. Et dans l’imaginaire des inventeurs est en train de grandir un projet de taille. Un projet démesuré même. Un arbre de 35 mètres de haut et 50 mètres de diamètre devrait s’élever aux alentours de 2019 à Nantes. Un arbre d’acier, de bois et de végétation où les visiteurs pourront se promener, traverser des jardins suspendus et des serres tropicales tout en se déplaçant sur des créatures animées pour changer de branche ou de niveau. Et oui, pour monter, un escalier sera certes disponible mais quoi de mieux qu’une colonie de fourmis pour faire grimper les visiteurs le long du tronc vers les premières branches ? Puis des chenilles ou encore des chaises élévatrices prendront le relais pour circuler dans cette dense végétation… Un café-restaurant est même prévu à mi-chemin de l’ascension. Au sommet et pour couronner ce voyage, ce sont deux magnifiques hérons, oiseaux connus pour peupler les bords de Loire, qui survoleront l’arbre magique. Accrochés à leurs ailes, des paniers qui pourront transporter dans les airs des visiteurs…

Dans le laboratoire sont exposés tous ces projets, déjà bien avancés. Au centre, la (grande) maquette de l’arbre et autour, les divers éléments qui le peupleront. Les machinistes se relaient pour mettre en mouvement les créatures, faisant monter les visiteurs sur la chenille pour la faire avancer et grimper les enfants sur les chaises élévatrices tout en haut du hangar, pour encore mieux apprécier le vol expérimental du héron à travers la galerie-laboratoire des machines. Avec, à son bord, déjà deux personnes et un sourire jusqu’aux oreilles… Accolée à la galerie, une serre tropicale où sont expérimentées des cultures qui pousseront sur l’arbre. Dont mes petites préférées, les plantes carnivores. Et au dehors, comme une extension de l’atelier, des branches prototypes du futur arbre sur lesquelles on peut déjà se promener. Elles laissent présager de l’ampleur du projet (le prototype fait déjà 20m de long) mais surtout de sa douce folie. J’ai hâte.

 

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

 

L’Atelier des Machines de l’Île touche la galerie-laboratoire des machines. Devant, le café de la branche accueille les visiteurs ayant un petit creux avec un manège et, au loin, se dresse le magnifique Carrousel des Mondes Marins (prochain et dernier article à venir sur Nantes et ses merveilles) …

 

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

 

 La maquette de l’arbre aux hérons. A terme, ce ne sont pas moins de 400 personnes qui pourront déambuler à travers ses branches. Un projet pharaonique qui nécessitera  au minimum 5 ans de travaux et qui, aujourd’hui, est entre les mains des élus de la région qui décideront de son sort. Car en effet, si les Machines de l’Île peuvent assurer une partie des fonds (par leurs propres recettes et du mécénat privé) et prévoient d’ores et déjà de nombreux retours sur investissement en terme de tourisme, le projet reste néanmoins en balance pour le prochain mandat politique en 2014… Espérons que les élus sauront estimer à sa juste valeur un tel projet et l’aura qu’il procurera à son territoire. Car, définitivement, rentrons nous dans le crâne que, OUI, la culture est un investissement pour le futur, activateur de larges retombées économiques. Pour l’arbre aux hérons, put your hands upppp ! 

 

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes Photo Voyage

Machines de l'île à Nantes

Machines de l'île à Nantes

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Mary Faou 28 juillet 2013 at 15 h 11 min

    Tes photos sont magnifiques. Nantes me manque tellement, j’espère pouvoir venir mi-août mais rien est encore sûr… En tout cas tu fais honneur à la ville avec tes billets 🙂

    • Reply Laura 28 juillet 2013 at 16 h 16 min

      Je suis vraiment contente que tu retrouves bien cette ville à laquelle tu as l’air si attachée ! Pour ma part, c’était une première à Nantes et j’en suis revenue ravie. C’est une ville très riche au niveau culturel et en plus, il y a 1001 petits cafés/bistrot tous plus sympas les uns que les autres. Ah oui, et sinon, j’ai mentionné aussi les super boutiques trop mignonnes ? ahalala 😉

    Laissez moi un petit mot !