La Tectonique des Plaques, Margaux Motin

17 mai 2013
Margaux Motin

Le dernier tome de Margaux Motin est sorti

Non d’une pute borgne !  J’ai bien cru que Margaux Motin allait me déclencher une overdose, de celle dont tu te remets pas. La Margaux explosive, un poil too much, celle qui jure à chaque case a failli me déstabiliser. Car oui, ce 3ème tome, commence en trombe. La Motin illustrée est en pleine crise de divorce et réagit à sa façon, donc à outrance. Régressive, elle parle comme une ado pré-pubère et même Poupette apparaît alors comme le summum de la maturité ! Bite-Couilles-Pute, ça me fout les glandes, j’ai peur que Margaux Motin ne devienne sa propre caricature… et non.

Ouf, putain, tu m’as fait peur comme un tour en montagnes russes Motin, non, en fait, ce n’était qu’un préambule pour mieux parler de sentiments. Oui, parce que la Motin illustrée gère les situations de crise d’après divorce mais retombe aussi amoureuse. Elle parle encore et toujours de sa Poupette, qui a grandi. Qui sait compter. Qui sait lire. On pourra plus lui faire à la petite… Et du coup, l’album en devient encore plus réussi. Plus les pages passent, plus j’aime le projet en entier qu’est cette Tectonique des plaques. Margaux Motin a perfectionné ses crayonnés, la couleur se fait vagabonde, moins conventionnelle. J’aime ses pauses poétiques, illustrées par des photos crayonnées. J’aime que l’ensemble de l’album soit un tout cohérent, comme une histoire qui se tient, en s’éloignant des cases à sketchs des tomes précédents. Enfin, j’aime son ton, toujours aussi décapant, grinçant, qui te décroche tantôt un fou rire à se pisser dessus, tantôt une larme au coin de l’œil. C’est selon.

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir délaissé ses notes de blog, occasionnant alors un album quasi inédit (contrairement aux 2 tomes précédents) mais La Tectonique des plaques m’a décidément beaucoup plus surprise, et plus satisfaite. Bon, c’est pas tout, mais je vous préviens, un album de Motin, ça donne des vers au cul, de ceux qui te poussent à bouger, pour préparer un bel été, se faire joliment cuire le cul et boire un verre au soleil, rayban vissées sur le nez… Putain de chiasse de chiotte à merde, bein oui, y’a PAS de soleil. Bon bah ne cours pas tout de suite pleurer ta môman, Motin reprend ses notes de blog et ça, c’en est à deux doigts de me défriser tant je suis contente !

Margaux Motin critique bande dessinée art

Les crayonnés de Margaux Motin, à retrouver sur sa page facebook et son site personnel.

Margaux Motin bande dessinée critique art

Mélange poétique entre la photographie et le crayon

Margaux Motin critique bande dessinée artMargaux Motin bande dessinée critique artMargaux Motin bande dessinée critique artMargaux Motin bande dessinée critique artMargaux Motin bande dessinée critique art

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply AnLor 26 mai 2013 at 22 h 45 min

    Très chouette article Laura! Ce tome 3 m’a carrément emballé : trashy-comique et parfois mélancolique… non d’une pute borgne, que c’est bon! 😉

  • Reply JuL 21 mai 2013 at 8 h 26 min

    Excellent article ! Un peu surpris par une Laura qui jure… Le tome 3 est définitivement le best. Vivement qu’on aille se faire cuire le cul en Corse ooh !

  • C'est ici qu'on papote !