Les séries sur Netflix

22 mars 2019
Outlander Netflix

Les trois dernières séries que j’ai adorées sur Netflix : Outlander, The Crown & Bates Motel.

Prêts à faire un petit voyage ? Direction l’Ecosse des highlanders puis cap vers Buckingham Palace en Angleterre. Il sera enfin temps de faire un stop au Motel …..des Bates !

Outlander

4 saisons diffusées sur 6

« En 1945, une infirmière de guerre, Claire Randall, mariée à un descendant de capitaine des Dragons, Frank Randall, se retrouve transportée dans l’Écosse révoltée de 1743. Là-bas, elle va être immédiatement confrontée à un monde d’aventures qui lui est inconnu. Elle y rencontre l’ancêtre de son mari, le capitaine Jack Randall, la rébellion et l’un de ses protagonistes, un guerrier des Highlands, Jamie Fraser, ce qui la laissera partagée entre deux mondes et deux hommes que tout oppose… »

J’ai l’impression que les avis sont plutôt tranchés quand on parle de cette série. Pour ma part, j’ai mangé les 4 saisons en moins de temps qu’il ne faut pour lire le résumé ! Dans la foulée, je constituais un onglet internet bien fourni sur l’Ecosse, je rêvais de voyage, de grandes étendues sauvages, de partir photographier ces couleurs si typiques et si photogéniques des highlands écossais, voir même d’acquérir un bout de terre écossaise en devenant Lady… Une petite litanie a aussi pris ses appartements dans un coin de ma tête, juste pour le plaisir de leur prononciation et de leur pouvoir évocateur, en vrais petits gimmicks qu’ils sont tout au long de la série…sassenachlallybrochcastleleochjèèèèèèmiefrrrrrwaiseeeuuur !

Vous l’aurez compris, on frôle la démesure, j’ai aimé l’aventure passionnée de cette série, la perspective historique qui interroge le présent, son suspense mais aussi et surtout le magnifique voyage à travers lequel elle nous embarque. En Ecosse, à travers les siècles. Et même ailleurs.

En attendant la prochaine saison -en tournage- je ne peux m’empêcher de considérer les lieux que je traverse en me demandant à quoi ils ressemblaient 200 ans plus tôt… et je me tâte à commencer l’épopée des livres Le Chardon et le Tartan par Diana Gabaldon, dont est issue la série. Certain(e)s d’entre vous l’ont lu ?

The Crown Netflix

The Crown

2 saisons diffusées sur 6

« Cette série dramatique retrace les rivalités politiques, intrigues et événements qui ont marqué le règne de la reine Élisabeth II et la seconde moitié du XXe siècle. »

Une fois Outlander dévorée, je me suis mise à la recherche d’une autre série. Mais parce que je n’avais pas encore digéré ma rupture avec l’aventure Outlander et que je pleurais encore mes chers écossais -et jacobites- Jamie, Claire, Murtagh… ; j’ai eu un goût de trahison en partant à la découverte de la so british Queen Elisabeth. Mais tout de suite, le rythme a créé une cassure. La fougue écossaise a laissé place au flegme anglais. D’un abord bien plus lent et beaucoup plus posé, je me suis tout de même vite laissée séduire par cette série qui traite du pouvoir, de destinée et de politique. J’ai aimé me plonger dans ce chapitre de l’histoire britannique dont je ne connaissais pas grand chose, et ainsi découvrir l’envers du décor de son pouvoir politique. Comme j’ai toujours une grande sensibilité à l’esthétisme des séries, c’est un « univers » qui m’attire, des couleurs, une photo, une composition qui m’aimante ; j’ai vraiment beaucoup aimé le traitement artistique très léché de The Crown. Une palette et une composition qui servent la personnalité de Queen Elisabeth II, son héroïne ; qui renforcent le jeu si précis de son actrice Claire Foy.

Là, pareil, je suis en attente fébrile de la suite qui s’annonce déjà pleine de changements. Un peu triste de quitter les très bons acteurs qui ont incarné The Crown pendant 2 saisons, j’ai tout de même vraiment hâte de voir comment Olivia Colman va succéder à Claire Foy pour incarner la reine. Enfin, et la boucle sera bouclée dans le royaume britannique, c’est Tobias Menzies alias le super méchant Randall d’Outlander qui deviendra Philip Mountbatten, duc d’Edimbourg et surtout mari de la reine Elisabeth II.

Bates Motel Netflix

Bates Motel

5 saisons diffusées – série terminée

« À la mort de son père, Norman Bates et sa mère ouvrent un hôtel. Mais la condition mentale précaire de Norman les entraîne lentement vers la violence et les ténèbres. »

Encore une série que j’ai vue mille ans après la terre et sa galaxie toute entière. Je mets parfois mon temps avant de me lancer. Bates Motel fait partie de ces séries que j’avais très envie de regarder mais que je gardais sous le coude, pour la principale raison que je craignais de faire des cauchemars. Pauvre petite chose.

Préquel du roman Psychose de Robert Bloch, la série reprend les personnages adaptés aussi dans le film de Hitchcock, mais à leur arrivée à White Pine view bien avant l’issue macabre qui les attend. La dernière saison est une libre adaptation du roman et du film, jouant avec les codes de Psychose que l’on connaît si bien. Autant de raisons qui pouvaient m’effrayer. Mais c’est quand j’ai lu plusieurs avis sur la série assurant que Bates Motel n’était pas une série qui cherchait à faire peur que je me suis décidée à la regarder enfin.

J’ai tout de suite accroché. L’ambiance glaçante mais pas horrifiante, l’esthétique à la Hopper, l’histoire de cette relation mère-fils fusionnelle et névrosée, le suspense…et le jeu parfait de ses acteurs. Car Bates Motel, c’est avant tout une superbe performance d’acteurs. Vera Farmiga en premier me semble-t-il, car elle nous emmène en permanence à ses côtés, même dans les pentes raides, quand le scénario devient fou. Elle est tour à tour mère protectrice, folle à lier, amante et aimante, nerveuse puis douce. On hésite toujours sur sa capacité de discernement, on croit en elle puis elle nous énerve. Elle justifie à elle seule pleins de rebondissements tant son jeu est juste. Et évidemment, son personnage trouve tout son répondant dans son duo avec son très inquiétant fils chéri, Norman Bates, incarné par Freddie Highmore. Lui aussi a l’art de manier les méandres psychologiques, nous attendrir puis nous énerver pour enfin nous inquiéter sérieusement.

La dernière saison est un peu à part, marchant sur les pas du roman de Bloch et de son adaptation au cinéma par Hitchcock ; et concluant en apothéose une série qui n’a fait que gagner en intensité au fil des épisodes.

Vous avez compris où je veux en venir : il faut regarder Bates Motel.

Et après ?

Avez-vous des séries à me recommander sur Netflix ? J’ai vu qu’il y avait la mini série Captive, inspirée du roman du même nom de Margaret Atwood, qui me tente vraiment bien. J’attends d’ailleurs avec très grande impatience la suite de The Handmaid’s Tale, quel dommage que ça ne soit pas sur Netflix… Bref, j’attends vos recommandations !

Outlander

The Crown

Bates Motel

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply auroreinparis 25 mars 2019 at 11 h 38 min

    J’ai fait une pause dans Bates motel, mais tu me donnes envie de reprendre. Je vais d’abord terminer Walking dead saison 9, et après, je me relance ! J’ai adoré les 3 premières saisons visionnées 🙂

    • Reply Laura 25 mars 2019 at 14 h 00 min

      Ah mais oui il faut finir Bates Motel ! Walking dead, j’ai l’impression que cela fait aussi partie des séries où les gens sont très tranchés 😉 Merci pour ton commentaire 🙂

    Laissez moi un petit mot !