Whiplash, Damien Chazelle

23 décembre 2014
Whiplash, Damien Chazelle

LE film à aller voir en salles en cette fin d’année. 

Découvert en juillet lors du Grand Prix Cinéma Elle, Whiplash m’a laissée complètement sous le choc. Quelques mois plus tard, le verdict tombait : le film remportait le Grand Prix Cinéma décerné par le magazine Elle, largement plébiscité par notre jury d’une centaine de personnes. C’est donc avec mes yeux très sérieux & mes mots mûrement choisis que j’écris cet article car il faut absolument aller voir ce film ! Certains d’entre vous sont certainement en vacances cette semaine alors profitez en !

Relation tendue & subversive entre un professeur et son élève

Comment naît le génie ? Est-ce qu’on le possède ou est-ce qu’on le cultive ? Whiplash, c’est la grande surprise issue du festival de Sundance, un premier film nerveux et viscéral sur la relation admirative mais vénéneuse d’un professeur et de son élève, joueur de batterie en orchestre de jazz. Alors accrochez vous car ce film est un petit condensé d’accords parfaits entre l’image, le scénario, le jeu & le suspense. Vos nerfs vont peut-être en prendre un coup tandis que vos oreilles seront au diapason. C’est qu’il est question de persévérance dans ce film et la détermination du jeune musicien, joué par Miles Teller, pousse à l’emballement. Quelle admiration de voir ce magnifique personnage éviter avec bravoure le découragement, et cela malgré la pression. L’intimidation & l’humiliation de son professeur feront-elles de lui un meilleur musicien, est ce qu’elle feront naître le nouveau Charlie Parker de notre époque, ou bien seront elles au contraire castratrices et annihileront le talent du jeune musicien ? Tout est question d’éducation, de persévérance et finalement, de cette fine frontière où la stimulation peut devenir harcèlement.

Un film fracassant & survolté

Le scénario évite toutes les fausses notes, privilégiant les plans intériorisés, rythmés par un jazz bouillonnant et le martèlement déchaîné des caisses de batterie, nous laissant pénétrer l’envie et la démesure du jeune prodige. N’oubliez pas de desserrer les poings pendant le film, car vous serez tendus : qui de l’élève ou du professeur imposera finalement son tempo ?

J’aime …

  • La façon de filmer la musique & les caisses de batterie comme s’il était question de vie ou de mort
  • Le lien intense entre le héros du film & le réalisateur Damien Chazelle qui fut lui aussi batteur en conservatoire
  • La photographie du film, couleurs intenses & contrastées, chaudes et bouillonnantes
  • Le jeu des acteurs, Miles Teller & JK Simmons, subtil, poignant & terrassant

Whiplash, Damien Chazelle Whiplash, Damien Chazelle

Whiplash, Damien Chazelle

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Lorette 23 février 2015 at 16 h 33 min

    pour moi aussi, un énorme choc devant ce film, comme cela n’arrive pas souvent.
    je suis contente qu’il ait été récompensé ici et là !
    et dire qu’au départ je n’étais même pas emballée par la bande-annonce…

    • Reply Laura 23 février 2015 at 16 h 41 min

      Je te rejoins là dessus, la bande annonce n’était vraiment pas terrible au regard de ce film grandiose !!

  • Reply My Little Discoveries 6 janvier 2015 at 18 h 12 min

    Bel article, et tu sais que je partage ton avis!
    A ce propos je ne sais pas si tu as acheté le magazine ELLE qui parlait du film, mais j’ai eu la belle surprise et la grande joie de voir mon avis publié!! La boucle est bouclée 😉

  • Laissez moi un petit mot !